• Nouveau

LA FORTERESSE CACHÉE

24,99 €
TTC

Un film de Kurosawa

Japon, XVIe siècle. À peine sortis d’une guerre qui les a laissés sans-le-sou, Tahei et Matashichi, deux paysans maladroits et poltrons, découvrent par hasard dans un ruisseau un lingot d’or fondu dans une branche creuse et se retrouvent malgré eux au cœur d’une extraordinaire épopée… En compagnie d’un valeureux soldat, le général Rokurota, ils vont braver tous les dangers en protégeant un fabuleux trésor et en escortant la dernière héritière du clan décimé des Akizuki, la belle et farouche princesse Yuki…

1958. Kurosawa retrouve son acteur favori Toshiro Mifune en lui offrant un rôle radicalement opposé à celui qu’il tenait un an plus tôt dans Le Château de l’araignée. En incarnant le général Rokurota, Mifune campe un véritable héros, dont la bravoure, le charisme et la force physique sont propres à combler toutes les attentes d’un public en quête de divertissement. Avec La Forteresse cachée, Kurosawa délaisse le drame et revient à un cinéma plus léger, amusant, populaire. Miraculeuse alliance d’aventure médiévale et de périple picaresque, presque exclusivement tourné en extérieur dans de somptueux décors naturels, le film a marqué de son empreinte l’Histoire du 7e Art. Exploitant à merveille le format du cinémascope qu’il utilise pour la première fois, Kurosawa déploie une formidable énergie, palpable à travers chaque scène d’action, d’un réalisme sidérant, qu’il s’agisse d’un combat livré au sol ou lancé au galop d’un cheval. Ses magnifiques chevauchées n’ont rien à envier à celles de son ami John Ford… Richesse d’un scénario construit autour d’une multitude de rebondissements, refus du manichéisme et profondeur dans la définition des traits de caractère de chaque personnage, récit mêlant habilement humour, tendresse et ironie… De par l’universalité des thèmes abordés, l’influence de cette fresque sur le cinéma occidental a été gigantesque. Si l’on évoque rarement la filiation avec Le Bon, la Brute et le Truand de Sergio Leone – les similitudes allant au-delà du génie graphique dont font preuve les deux cinéastes –, on se remémore plus aisément le lien qui unit l’œuvre du senseï à La Guerre des étoiles. George Lucas n’a jamais caché s’en être inspiré pour sa célèbre saga interstellaire… Après avoir posé les bases du western spaghetti avec Yojimbo, Kurosawa a donné naissance à l’élément fondateur du space opera moderne avec un second jidai-geki entré dans la légende… Film phare, profondément humaniste, La Forteresse cachée valut à Kurosawa l’Ours d’argent à Berlin. Du grand spectacle, magistral et intemporel.

  • Livraison en Colissimo suivi offerte en France Métropolitaine dès 30 € d'achat ! Livraison en Colissimo suivi offerte en France Métropolitaine dès 30 € d'achat !

INCLUS

KUROSAWA ET LE CINÉMASCOPE (41 MIN)

LE FILM DE SABRE : KUROSAWA JIDAI GEKI STYLE 1950-1958 (26 MIN)

KUROSAWA, LE LEGS DU JIDAI GEKI : ENTRETIEN AVEC TAKASHI KOIZUMI ET SHIRO MIFUNE (26 MIN)

LIVRET DE 66 PAGES ÉCRIT PAR CHRISTOPHE CHAMPCLAUX

1 BLU-RAY + 1 DVD - N&B - CHAPITRÉS

LANGUE JAPONAIS - SOUS-TITRES FRANÇAIS

BLU-RAY 1080 24 P - 2.35 – DTS HD MONO - DVD 16/9 COMP. 4/3 - 2.35 – DTS & DD MONO

DURÉES : 138 MIN (BLU-RAY) & 134 MIN (DVD)

Vous aimerez aussi