le storeCatalogueThe outfit - echec à l'organisation
 The Outfit - Echec à l'organisation

Galerie d'images

Détails

Public : Tous publics


partager :

The Outfit - Echec à l'organisation

un film de john flynn


détails techniques

Sortie : le 30/10/2013


en stock Ajouter au panier 29,99

détails techniques

Sortie : le 30/10/2013

- Durée : 104

- Langue : Anglais, Français

- Sous-titres : Français

- Image : 1.85 - 16/9e compatible 4/3

- Couleur : Couleur

- Audio : mono

contenu DVD Collector

- "artisan du crime" - livre de Philippe Garnier de 100 pages: l'histoire du tournage du film, illustrée de photos et de documents d'archive rares

- john flynn par walter hill (13 min)

- bande-annonce


Synopsis

A sa sortie de prison où il était incarcéré pour vol, Earl Macklin apprend que son frère Ed a été assassiné : la banque qu’ils avaient braquée appartenait à la Mafia, et « l’Organisation » ne laisse pas ce genre d’affront impuni…

Aidé par son ancien complice Cody, Earl décide de venger la mort de son frère, et se livre à une véritable guerre contre « l’Organisation » avec pour dessein de remonter jusqu’aux plus hauts responsables…

+ sur le film

The Outfit n’est que la 3ème adaptation américaine de la série de romans de Richard Stark (Donald Westlake), mais, selon l’auteur lui-même, Robert Duvall correspondait au plus près à ce qu’il avait cherché à faire avec son personnage de Parker, pourtant campé par Lee Marvin sept ans auparavant dans Point Blank / Le point de non retour.

C’est aussi, en 1973, le 3ème film de John Flynn, un homme au parcours original qui a mené sa barque en solitaire dans le monde du cinéma un peu comme Parker l’a fait dans le monde criminel – un goût pour l’ellipse, le silence et la simplicité. Le même code de travail aussi.

The Outfit, un film admiré par Tarantino et autres amateurs du polar insolite, transpire la filiation au film noir tant par son scénario que par sa distribution, hommage affectueux aux fantassins de la grande période du film criminel (Robert Ryan, Marie Windsor, Richard Jaeckel). Mais c’est un film de son époque aussi, avec pour vedettes des acteurs qui marquaient le cinéma américain du Nouvel Hollywood : Duvall, Karen Black et le grand Joe Don Baker.