le storeCatalogueLe prête-nom
 Le prête-nom

Galerie d'images

Détails

Public : Tous publics


Réalisé par : martin ritt

Avec : zero mostel, woody allen

partager :

Le prête-nom

un film de martin ritt


détails techniques

Sortie : le 03/09/2014

Couleur : Couleur / Noir & Blanc


en stock Ajouter au panier 14,99

détails techniques

Sortie : le 03/09/2014

- Durée : 95

- Langue : Anglais, Français

- Sous-titres : Français

- Image : 1.85 - 16/9e compatible 4/3

- Couleur : Couleur

- Audio : Dolby Digital mono

contenu DVD

- La Liste Noire : entretien avec Jean Douchet (13 min)

- bande annonce d’origine

- Galerie photos


Synopsis

En plein cauchemar Maccarthyste, Alfred Miller, un célèbre auteur, demande à son ami d’enfance,
Howard Prince, de lui servir de prête-nom. Celui-ci accepte mais ne se doute pas du succès de la série
télévisée qu’il vient de signer, sans en avoir écrit une ligne.

+ sur le film

Martin Ritt, le réalisateur de Norma Rae et The Molly Maguires, deux films prodigieux sur
le monde du travail américain, sait de quoi il parle puisqu’en 1951, tandis qu’il travaille à
la télévision, il se retrouve blacklisté par les sentinelles anti-communistes qui sévissent aux
États-Unis et à Hollywood. Là, il fit la connaissance de Walter Berstein, autre victime du
Maccarthysme et futur auteur du scénario du Prête-nom. La légèreté de ton apparente du
film, indispensable à l’époque pour trouver des financements, n’atténue en rien la virulence
de la charge portée sur cette période sombre de l’Amérique, par Martin Ritt et Woody
Allen, dont l’apport est, sur le scénario, indéniable. L’originalité centrale du film tient dans
le fait que ses personnages ne cherchent pas à dissiper le doute qui pèse sur leurs convictions
politiques mais assument parfaitement leur sympathie à l’égard d’une idéologie, le
communisme, que l’Amérique envisage alors comme le diable. La séquence d’audition finale
devant les membres de la HUAC, où se mêlent la candeur humoristique de Woody Allen et
le dévoilement d’une paranoïa collective et organisée, fait froid dans le dos et constitue l’une
des séquences d’anthologie

Station terminus Dès 9,99
La Cité sans voiles Dès 12,99
Le Grand Attentat Dès 12,99
Le prête-nom Dès 14,99
L'Halluciné Dès 9,99
Lord Jim Dès 29,99
Le Retour de Topper Dès 9,99

Ténèbres Dès 12,99
Body and Soul Dès 12,99
Sergent la Terreur Dès 12,99
Caught Dès 12,99
Double énigme Dès 12,99
Double énigme Dès 12,99